La Newsletter passe à la vitesse supérieure

le Jeudi 9 Septembre 2010 I 3 Commentaires

J'ai de bonnes nouvelles à vous annoncer après les perturbations estivales du webservice Newsletter.

Au cours du mois d'aout, à 4 ou 5 reprises, l'envoi des newsletter a été fortement ralenti, avec parfois des retards de 2 à 6 heures, c'est qui s'est avéré très pénalisant pour vous.

Greg, le concepteur du webservice newsletter, a identifié à la fin du mois d'aout les causes des perturbations, et nous avons pu réagir en conséquence. Désormais, les newsletters sont correctement expédiées.

Pénalisés par les mails en erreur

Les emails en erreur sont la cause du problème.

Lors de l'envoi d'un email, les serveurs de WMaker "discutent" avec les providers  de vos destinataires (par exemple yahoo, gmail, hotmail), et les providers ont horreur des emails en erreur car cela leur génère du travail inutile.

Pour Yahoo par exemple, plus le serveur reçoit d'emails en erreur et plus il augmente le temps de traitement des informations que vous lui soumettez. Si la liste d'envoi contient beaucoup d'erreurs, on peut se voir appliquer des temps de traitement qui frolent la seconde alors que le délai usuel avoisine la milliseconde.

C'est ce qui s'est passé cet été. A plusieurs reprise, nous nous sommes retrouvés dans la situation où une newsletter envoyait vers le même serveur de mail des adresses erronées. Les temps de traitement se sont allongés et toutes les newsletters suivantes dans la file d'attente ont été pénalisées.

Nouvelle gestion de la file d'attente, scoring ..... et retour d'hotmail !

Pour y remédier, nous avons fait 2 choses :

1/Mélange des providers et des emails
Désormais, nous redistribuons les cartes avant d'expédier des emails. Cela veut dire que la file d'attente est devenue une série d'email qui appartiennent à des newsletter différentes. Les emails sont classés pour ne pas solliciter 2 fois d'affilée le même provider.

2/ Scoring
Nous avons développé un outil de notation. Il attribue des pénalités aux newsletters en fonction de plusieurs critères, dont le nombre d'emails en erreur qu'elle contient. Si le score d'une newsletter est mauvais, les emails qu'elle contient seront placés au bas de la file d'attente.

Avec ce système, nous obtenons de très bon résultats pour l'expédition. Nous avons même été en mesure d'autoriser à nouveau l'envoi d'email chez hotmail.


Jerome Granados
Jérôme s'occupe de la promotion de WMaker. Il accompagne les prospects dans la découverte de la... En savoir plus sur cet auteur


Vos commentaires

1.Posté par Pascalf49 le 09/09/2010 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mouais ! Je reste dubitatif. Hier encore ma dernière newsletter n'a suscité que 12 lectures sur près de 5000 envois. Sans compter que sa présentation est toujours problématique sur la majorité des providers. Sans parler d'un gros problème de contenu : la moitié du mail est coupé et il n'y a plus de pied de page ni de colonne.
J'ai signalé ce problème il y a presque 2 mois et on m'a envoyé sur les roses.
Ce webservice est certainement le plus problématique chez WM et ce depuis pas mal d'années !
Heureusement que le reste des prestations est de bien meilleure qualité.

PS : je comprendrais que ce com soit blacklisté : il ne faut pas montrer ses faiblesses

2.Posté par Marcel Lévy le 10/09/2010 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Pascal, Bonjour à tous

La gestion des newsletters est toujours complexe, chez tout le monde sauf à choisir des services très chers et à l'efficacité douteuse selon le fournisseur. Globalement et malgré les crises de nerf que me donnent parfois nos envois (Jérôme le sait), j'ai travaillé depuis un an à ce problème en regardant les offres proposées, les SMTP sur un serveur... Bref, au final je suis et je resterais pour sur wmaker. Question de tarifs, de simplicité et globalement d'efficacité. Même si j'ai encore des adresses inscrites qui ne reçoivent pas la newsletter quotidienne.
Par contre, messieurs du CampusPlex, pourquoi ne pas travailler à des options payantes (peut être un peu plus chers que les basiques mais pas trop non plus) qui permettrait de développer des webservices à la carte plus efficaces. Tout le monde sait que la qualité de service se paye.
Personne ne serait offusqué...Si tout cela reste dans le raisonnable comme c'est le cas aujourd'hui.
Amitiés à tous
Marcel Lévy.

3.Posté par Gérald Vidamment le 10/09/2010 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne nouvelle pour Hotmail. Pour le reste, je suis de l'avis de Marcel Lévy. ;)
Très bonne journée.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter